Le NEUROFEEDBACK est une méthode indolore et non-invasive basée sur le principe de la neuroplasticité. Le Neurofeedback a pour fonction d’aider le cerveau à s’auto-réorganiser.


PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Au moyen de capteurs posés sur le crâne, un ordinateur analyse l’activité électrique du cerveau et lui renvoie en retour des informations sur son propre fonctionnement. C’est cette notion de retour d’information qu’exprime le terme de « feedback ».

C’est la répétition de ce « feedback » qui génère un changement positif au fil de quelques séances. Il est durable grâce à un nombre suffisant de séances pour consolider les acquis.

Centre belge de Neurofeedback

NEUROFORM

 

QU’EST-CE QUE NEUROPTIMAL ?

NEUROPTIMAL® est une méthode récente et singulière de Neurofeedback utilisant une notion originale : « l’interruption ».

Cette méthode ne nécessite aucun traitement spécifique et ne demande aucun effort d'attention ou de contrôle. Elle n'exige jamais le souvenir de traumatismes passés. Tout se passe à un niveau non conscient.

Le client écoute de la musique.  Pendant ce temps, l’activité électrique globale du cerveau est analysée en permanence au moyen d’un électroencéphalogramme.

REMARQUES

NEUROPTIMAL® n’est pas un système de stimulation cérébrale. Il utilise simplement les capacités naturelles du cerveau à s’autogérer et à s’autoréguler.

NEUROPTIMAL® n’est pas un traitement médical, aucun diagnostic n’est nécessaire.

NEUROPTIMAL® est une technique de bien être non invasive et sûre, sans effets secondaires, agissant à un niveau non conscient, pour des changements profonds, durables et sans efforts.

NEUROPTIMAL® détecte les moments où une turbulence neuronale survient. Il «informe» alors immédiatement le cerveau en interrompant la musique une fraction de seconde. La musique reprend son cours dès que la turbulence a cessé.

L’interruption crée un effet de surprise pour le cerveau et déclenche par un mécanisme réflexe sa réorganisation et la mémorisation du nouvel état.

C'est la répétition de ces brefs instants qui entraîne le cerveau à se réorganiser. Cela provoque des changements qui peuvent avoir des effets dans des domaines très divers (cognitifs, émotionnels, physiques) et dans différents systèmes de notre corps (cardiaque, endocrinien, immunitaire…), car notre cerveau contrôle de près ou de loin tous ces systèmes.

Preuves scientifiques

De nombreux scientifiques commencent à reconnaitre les effets bénéfiques du neurofeedback en particulier sur les enfants diagnostiqués TDAH (par comparaison à la Ritaline).

Ces études mettent sans conteste en lumière les bénéfices des séances de neurofeedback qui sont quasi équivalentes à un traitement par Ritaline. Ce que les études passent sous silence c’est que le traitement par Ritaline, bien que qu’indéniablement très efficace à court terme sur les troubles de l’attention, n’est pas durable dans le temps (les effets s’arrêtent dès l’arrêt du médicament) tandis que le neurofeedback provoque un changement durable et définitif. 


Vous pouvez retrouver ci-dessous un lien vers quelques études sur le TDAH y relatives :


Etude pour le traitement du TDAH


Effets du neurofeedback sur le fonctionnement intellectuel et les comportements d'enfants présentant un TDAH

Le neurofeedback pour le TDAH sur Sky News TV http://www.youtube.com/watch?v=WTupqHFhNUo&feature=player_embedded#!

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris utilise journellement le neurofeedback dynamique pour les troubles du sommeil (Département de neurophysiologie clinique du Pôle des maladies du système nerveux) et pour les troubles de la maladie d'Alzheimer (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière)


A savoir que la plupart des études datent de 2006 ou 2008 et sur les anciens systèmes de Neurofeedback. Elles ne prennent donc pas encore en compte les derniers développements du Neurofeedback dynamique qui est encore plus efficace et sans risque d’effets secondaires.


Cerveau de Chimio : Nouvelle étude sur le neurofeedback offre l’espoir pour les personnes souffrant du cerveau de chimio :  (Cerveau de Chimio.pdf).   

Une nouvelle étude menée par la Fondation de Recherche Appliquée sur le Cerveau de l'Ohio démontre que le programme d'entraînement du cerveau neurofeedback inverse les symptômes de déficience cognitive chez plus de 90% des patients testés atteints du cerveau de chimio - http://www.cleveland.com/healthfit/index.ssf/2013/04/neurofeedback_helps_relieve_ch.html#incart_river

Stress : La FDA (USA) reconnait depuis 2013 le Neurofeedback comme traitement à part entière pour diminuer le stress

TDAH : L'American Academy of Pediatrics classe le neurofeedback meilleur support pour le TDAH avec une efficacité équivalente aux médicaments (type Rilatine)